Les deux pays francophones ont adhéré à la communauté britannique lors du Sommet des chefs d’État, le 25 juin dernier, à Kigali au Rwanda.

Leur adhésion porte à 19 le nombre d’États africains membres du Commonwealth, le pendant de la Francophonie, pour les ex-colonies françaises. Le Commonwealth ou plutôt Commonwealth of Nations est une organisation intergouvernementale composée de 56 États membres qui sont presque tous d’anciens territoires de l’Empire britannique. Le Commonwealth a émergé au milieu du XXᵉ siècle pendant le processus de décolonisation. Mais alors que le Commonwealth semble avoir le vent en poupe, la Francophonie est plutôt en perte de vitesse. La preuve ? De plus en plus de pays membres de la Francophonie rejoignent les rangs du Commonwealth, sans nécessairement couper les ponts avec leur ancienne appartenance. Ainsi, après le Rwanda, en 2009, c’est autour du Gabon et du Togo de rejoindre cette communauté.

Le fait est d’autant plus marquant que le Gabon, pays de 2 millions d’habitants, situé au cœur de l’Afrique centrale, était jusque-là considéré comme un des piliers de la Francophonie et un pion clé de la politique de la France en Afrique avec la Côte d’Ivoire, le Sénégal ou encore le Togo, pour ce qui concerne la sous-région ouest-africaine.

Ce sont donc deux symboles importants de la Francophonie qui viennent de rejoindre le Commonwealth, rehaussant le rôle de l’Afrique dans cette organisation. De fait, avec dix-neuf membres, l’Afrique représente le plus gros contingent de pays du Commonwealth, sachant que certains États comme le Mozambique, colonie portugaise, et le Rwanda, ne sont pas d’anciennes colonies ou protectorats britanniques. Reste que le rôle de l’organisation et sa pertinence sont loin de faire l’unanimité. Certes, la Barbade, a renoncé, fin 2021, au statut de monarchie constitutionnelle pour la république sans tourner le dos au Commonwealth, mais en Jamaïque et en Australie, les discussions autour de la nécessité de quitter la couronne sont régulières et vives.

La Rédaction de Newsafrica24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.