La candidate, Nomalungelo Simelane-Zwide, candidate, a remporté le siège de son époux, député lors d’une élection partielle, dimanche 31 juillet 2022.

Nomalungelo Simelane-Zwide a été élue la veille à la chambre basse du Parlement, remportant 53 % des voix dans la ville de Siphofaneni, à environ 80 kilomètres au sud-est de la capitale Mbabane, au terme des élections législatives partielle à L’Eswatini, autrefois appelé Swaziland, dimanche 31 juillet 2022. Épouse d’un député prodémocratie en exil, Nomalungelo Simelane-Zwide a remporté le siège de son mari qui, selon les militants, a soutenu de manière assidue les réformes un an après des manifestations sanglantes et meurtrières.

Nomalungelo Simelane-Zwide est l’épouse de Mduduzi Gawuzela Simelane, un militant prodémocratie exilé d’Afrique du Sud après d’être retrouvé sous le coup d’un mandat d’arrêt après les manifestations répétées en 2021. Quant à l’Eswatini, c’est une petite monarchie d’1,6 million d’habitants (chiffre 2020, Banque mondiale), enclavée en Afrique australe, qui a pris ce nom à l’occasion des 50 ans d’indépendance du pays le 19 avril 2018. Le roi Mswati III a décidé que le pays reprenait son nom d’origine d’avant la colonisation : Eswatini, qui signifie « le pays des Swazis » en langue swati.

Dans cette monarchie, le roi nomme les ministres et contrôle le Parlement. Son pouvoir absolu interdit la création des partis politiques depuis un demi-siècle.

La Rédaction de Newsafrica 24.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.