C’est la thématique de la conférence-débat organisée ce mercredi, 24 août 2022, par l’association Phénix action solidaire internationale, de 15 h 00 à 21 h 00, dans le 20ᵉ arrondissement.

« Les femmes des diasporas africaines ne savent pas toujours comment chercher puis trouver un emploi, même lorsqu’elles ont des compétences requises. Quand elles sont inscrites à Pôle emploi, elles ne parviennent pas à avoir les outils nécessaires à leur insertion professionnelle ». Face à ce constat, l’association Phénix action solidaire internationale, créée et présidée par celle que l’on surnomme « La Générale Marcelle de France », Marcelle Makam, a décidé de prendre le taureau par les cornes en offrant aux femmes et jeunes filles qui en ont le plus besoins, l’occasion de se former, aux côtés des spécialistes de la question.

« Accompagnement »

Pour ce faire, Phénix action solidaire internationale propose ce mercredi, de 15h à 21h, une réflexion sur « La femme africaine face à l’insertion professionnelle », au Paname Vip 2-4 Avenue du Docteur Gley, dans le 20ᵉ arrondissement de la capitale hexagonale. Pour Marcelle Makam, il s’agit de tendre la main à la femme africaine, notamment de la diaspora, de l’aider à prendre conscience de ses potentialités et capacités, pour franchir le pas de l’insertion professionnelle. « Cette rencontre, inscrite dans le sillage des actions de sensibilisation autour de l’insertion, du renforcement des capacités et de l’épanouissement de la femme africaine sur le continent et au sein de la Diaspora, comportera un volet artistique (peinture et musique), et traitera des problématiques et méthodologies d’accompagnement des femmes autour des solutions liées à la création d’entreprise, la disponibilité et la recherche d’informations ainsi que la formation », explique la présidente de l’association Phénix action solidaire internationale. Cette association, créée au début de 2021, a déjà plusieurs animations à son actif. Dans le contexte du 8 mars dernier, elle a organisé une présentation de ses actions dans un salon de bien-être, Rue du Rocher, dans le 8ᵉ arrondissement de Paris. Le 10 juin, c’est une table ronde sur « Les violences faites aux femmes », qui a polarisé l’attention avec des interventions d’avocats, experts judiciaires, la représentante du ministère de la Justice, des médecins, promotrices d’associations et autres membres de la société civile, au Centre culturel Rosa Parks dans le 19ᵉ arrondissement de Paris.

La rencontre de ce mercredi, 24 août, est finalement une continuité logique dans l’action d’une association qui a choisi depuis sa création, il y a un an et demi, de promouvoir l’émancipation de la femme africaine pour favoriser son autonomie dans tous les domaines. « Pour un mieux vivre ensemble avec les hommes. Car derrière chaque grande femme, il y a forcément un grand homme », conclut Marcelle Makam.

Par Jean-Célestin Edjangué

En savoir plus

Modérateur : Jules-Victor Kinguè

Intervenants :

  • Marie Michèle Anding, juriste, membre de Phénix
  • Beribelle Loulon, entrepreneure, membre de Phénix
  • Eva Oloa, Founder-CEO Waarfira, member de Phénix
  • Docteur Jhoyce Oto, Architecte, Polytechnicienne (intervention sur le thème de la musique)
  • Intermède musical : Muan Ndjind ji; Yatali

Associations partenaires:

  • La MCF-CFC Afrique(6ᵉ région), 8 rue Bachelet, Paris 18ᵉ
  • Associations BAMESSO, prévention du Vih/Sida
  • Elodie D’astèle, studio de Beauté créative, 23 rue Richelieu, Paris 1er
  • God Save The Slim, 23 rue du Rocher, Partis 8ᵉ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.