Les blessures ont du mal à cicatriser plus d’un demi-siècle après l’accession à la souveraineté territoriale, le 5 juillet 1962.

Alors que les Accords d’Evian, signés le 18 mars 1962, marquaient officiellement la fin de la Guerre d’Algérie, le pays attendra quelques mois supplémentaires pour recouvrer sa souveraineté nationale, le 5 juillet 1962, date qui commémore aussi le massacre d’Oran. Selon l’historien Jean-Jacques Jordi, ce massacre a fait 326 morts Européens et 353 disparus originaires du même continent.

Ce 60e anniversaire d’indépendance, après 132 années de colonisation française en Algérie, marque toujours la mémoire collective de l’histoire de l’Algérie avec la France. Le message du président français, Emmanuel Macron, à son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune, indiquant sa volonté de « renforcer des liens forts », dans une correspondance de vœux au peuple algérien dans laquelle il rappelle « son engagement à poursuivre sa démarche de reconnaissance de la vérité et de réconciliation des mémoires des peuples algériens et français », témoigne de ce que les plaies restent ouvertes.

La Rédaction de Newsafrica24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.