Ce pays d’Afrique de l’Est, situé au cœur de la région des Grands Lacs, organise ce 29 janvier, la promotion de ses richesses, dans le 19ᵉ arrondissement.

« Le Burundi est sous sanctions de l’Union Européenne du fait d’une décision prise de manière unilatérale. Mais je voudrais vous rassurer que pour le moment les autorités burundaises travaillent pour la levée de ces sanctions. Les négociations sont en cours, les deux parties se sont rencontrées à plusieurs reprises et les autorités du Burundi travaillent pour que ces sanctions soient levées ». SE Ernest Niyokindi, nommé le 12 août 2019 Ambassadeur Extraordinaire Plénipotentiaire du Burundi auprès de la République française, Espagne, Portugal et de la Principauté de Monaco, veut apporter sa pierre au développement de son pays, englué sous les sanctions de l’UE depuis 2015, au moment du déclenchement de la dernière crise politique au Burundi. Il travaille à restaurer l’image de son pays, notamment auprès de la France qui abrite son ambassade. « Quant aux relations entre le Burundi et la France, elles sont bonnes. La reprise de la coopération avec la France dans divers domaines, est effective depuis 2019. Le président Macron m’a accueilli à bras ouvert. En tant qu’Ambassadeur, je fais le nécessaire pour que ces relations continuent à s’améliorer », confie-t-il.

L’ambassadeur a reçu un certificat de reconnaissance de la part de la diaspora burundaise

« Diplomatie économique »

À la question de savoir quels sont les enjeux de la 1ʳᵉ journée économique du Burundi en France, samedi 29 janvier 2022, à Paris ? L’ambassadeur Niyokindi répond sans hésitation. « Le Burundi est dans une dynamique de diplomatie économique. C’est même dans cette optique que l’ambassade a voulu mobiliser la diaspora burundaise et les amis du Burundi pour contribuer au développement de notre pays. Cette initiative fait suite à des rencontres sous la conduite du président de la République, qui a rencontré les jeunes, les femmes et la diaspora, pendant le mois de juillet dernier. Mais ça fait suite aussi au forum national sur le développement du Burundi, à Bujumbura, en novembre 2021, où il était question d’échanger avec différents partenaires sur le développement du Burundi », rappelle-t-il, avant de préciser : « J’ai organisé cette journée pour échanger sur diverses thématiques avec la diaspora burundaise et les amis du Burundi afin que chacun puisse contribuer à la mise en œuvre du Plan national de développement du Burundi ».

Promouvoir les productions du Burundi

Pays d’à peine 12 millions d’habitants sur 27 894 km², le Burundi veut profiter du 29 janvier pour montrer ses richesses à ses amis et aux membres de sa diaspora en France. « Le Burundi, de par sa situation géographique et géostratégique, regorge de ressources économiques et du sous-sol. Le Burundi est un pays essentiellement agricole qui produit et exporte du café, du thé, du coton, mais aussi le Nikel, dont le Burundi est deuxième producteur mondial, sans oublier l’or. D’ailleurs, pour la journée économique, nos produits phares, café, thé, seront à déguster, sans modération. C’est un pays qui offre beaucoup d’opportunités, de par sa situation dans la région des Grands Lacs », martèle l’Ambassadeur Ernest Niyokindi, soulignant : « Le président de la République a fait de la lutte contre le chômage, en particulier celui des jeunes, une des priorités de son mandat. Il a mis en avant l’incitation des jeunes pour initier des projets, en se mettant en coopérative et en lançant une banque de financement des projets de ceux des plus jeunes de nos compatriotes, tout comme il a pris plusieurs mesures pour encourager l’entrepreneuriat des femmes ». Vivement, les retombées de ces mesures.

Jean-Célestin Edjangué

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.