Le Festival international de films de la diaspora africaine(FIDA) se déroule du 2 au 4 septembre dans la capitale française.

Le FIFDA permet de découvrir de nombreux films inédits en France. Du Maghreb au Cameroun, en passant par la Nouvelle-Zélande, la Guadeloupe et les USA. L’ouverture, ce vendredi, avec Voodoo MacBeth ! (2021, 108 minutes, États-Unis, VOSF) qui revient sur un événement qui marqua l’histoire de la culture noire aux États-Unis : la pièce MacBeth de Shakespeare montée au Lafayette Theater pour la première fois avec une distribution entièrement noire en 1936. Sous la direction d’Orson Welles, la pièce MacBeth est transplantée d’Écosse en Haïti. Le jeune animateur radio de 21 ans monta la pièce avec des comédiens amateurs. La projection du film sera accompagnée d’un débat avec l’actrice américaine Inger Tudor et les acteurs français invités.

Rencontre avec Narcisse Wandji après la projection

Le film du réalisateur camerounais, Narcisse Wandji, un long métrage de 90 minutes, tourné en 2021, sera à l’honneur ce samedi 03 septembre, au festival international de films de la diaspora africaine. L’actrice principale est nominée au prix de la meilleure actrice d’Afrique Centrale. Une histoire dramatique. Conducteurs de Moto-taxi (Bendskins) dans la capitale Yaoundé, SANI, MARIE et FRANCK sont trois jeunes aux destins et histoires singulières. SANI doit affronter CHARLES, son employeur et par ailleurs père de SAMEDI, sa copine, qui attend un enfant de lui. MARIE, violée il y a cinq ans, essaie de retrouver TOM, son violeur. Et FRANCK, de son côté, doit tout faire pour se débarrasser du corps sans vie d’un enfant de 8 mois.

La projection aura lieu à 17 h 00, et sera suivie d’un débat avec le réalisateur, au Cinéma Saint-André des Arts, 30 Rue Saint-André des Arts, dans le 6ᵉ arrondissement de Paris.

J.-C.E. à Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.