Le colonel Mamadi Doumbouya, président de la Transition en Guinée, a confirmé, samedi, 20 août, Dr Bernard Gomou, ministre du Commerce, de l’Industrie et des PME, dans les fonctions de Premier ministre dont il assurait l’intérim depuis la mi-juillet. L’ancien Premier ministre, Mohamed Béavogui, en Europe depuis un mois, est limogé pour raison de santé.

Que s’est-il passé à Conakry pour qu’un décret lu samedi dernier à la RTG, la Radiotélévision guinéenne, nomme Dr Bernard Gomou, ministre du Commerce, de l’Industrie et des PME Premier ministre, pendant que son prédécesseur, Mohamed Béavogui, en Europe depuis un bon mois est limogé pour « raison de santé » ? Difficile de savoir. Ce qui est sûr, c’est que cette double décision, résultat d’un décret du président de la Transition, le colonel Mamadi Doumbouya, a été accueilli avec une certaine circonspection par une bonne partie des guinéens déjà très critiques sur le politique du régime en place qui donne l’impression de naviguer à vue.

Un business man de l’administration

Le nouveau Premier ministre a été révélé au grand public avec l’arrivée du colonel Mamadi Doumbouya au pouvoir suite au coup d’État du 5 septembre 2021. Avant d’être alors nommé ministre du Commerce, de l’Industrie et des Petites et Moyennes entreprises, le 27 octobre 2021, Dr Bernard Gomou, Il est diplômé de l’université de technologie de Sydney en Australie où il a obtenu son certificat de recherche puis de doctorat en business d’administration, était l’administrateur-directeur général de LANALA Assurance depuis 2017. Sa nomination suffira-t-elle à redorer le blason du régime de Transition qui, aux yeux de nombreux guinéens, est loin de répondre aux attentes nombreuses qui sont les leurs ? Rien n’est moins sûr. L’ancien Premier ministre Mohamed Béavogui aurait posé, depuis plusieurs mois, un certain nombre de conditions, demandé des garanties allant dans le sens de la réduction de la durée de la Transition et la remise du pouvoir aux mains des civils. Des exigences que le pouvoir de Transition n’entendait pas satisfaire.

La rédaction de Newsafrica24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.