Ce mardi, plusieurs dizaines de personnes, acteurs politiques guinéens et de la société civile africaine, mais aussi des élèves et étudiants, ont rendu un vibrant hommage au président de l’Union des populations du Cameroun (UPC) mort par empoisonnement à Genève, en Suisse, le 03 novembre 1960, à l’âge 35 ans.

Son nom draine des foules au pays de Sékou Touré. Comme ce mardi, à l’occasion du dépôt d’une gerbe sur sa tombe restaurée, au cimetière de Boulbiné à Kaloum, près de Conakry.« Nous sommes là, en réalité, parce qu’il continue le combat. Si l’on rappelle la mémoire du camarade Félix-Roland Moumié. En effet, le Cameroun et l’UPC, tous ceux qui ont perdu la vie pour les libertés, nous disent que nous devons continuer le combat à tous les niveaux ». Oyé Béavogui, Sg par intérim du Parti démocratique guinéen, créé par le président Ahmed Sékou Touré, a tenu non seulement à représenter ce mouvement à la cérémonie solennelle de dépôt de la gerbe sur la tombe de l’ancien président de l’Union des populations du Cameroun(UPC).

La gerbe déposée à l’entrée du mausolée abritant la tombe de Félix-Roland Moumié, à Kaloum dans la région de Conakry

« La lutte continue »

Pour lui, il ne fait l’ombre d’aucun doute que le Dr. Félix-Roland Moumié était un visionnaire de la lutte pour les indépendances à l’échelle continentale. « Certes, ils disent que nous sommes une minorité. Mais si nous sommes minoritaires, c’est une minorité qualitative. C’est une minorité qui a eu une effective prise de conscience par rapport au destin de notre continent. Ce combat va continuer jusqu’au triomphe de la révolution démocratique africaine pour que les Africains prennent eux-mêmes leur destin en main. Si j’ai un témoignage à passer, au nom des camarades du parti démocratique guinéen, c’est celui-là ». Un discours ponctué à la fin par : « Camarades, la lutte continue ! La lutte continue jusqu’à la victoire finale. Vive le camarade Félix-Roland Moumié ! Vive le président Ahmed Sékou Touré ! Vive l’Union africaine ! ». Des propos très applaudis qui semblent trouver un écho particulièrement favorable auprès de la jeunesse guinéenne, notamment. Une conférence internationale sur « Félix-Roland Moumié et Ahmed Sékou Touré : un même engagement pour une Afrique libre et indépendante », clôturera le 26 novembre à Conakry, ce cycle d’hommage commémorant les 62 ans de la mort par empoisonnement du Dr. Félix-Roland Moumié, le 03 novembre, à Genève.

Par Jean-Célestin Edjangué

2 thoughts on “HOMMAGE A FELIX-ROLAND MOUMIE :<strong> Une gerbe sur la tombe restaurée du panafricaniste à Conakry</strong>”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *