Samedi, 7 mai, l’actuel locataire de l’Elysée a solennellement endossé ses habits de président de la République pour un nouveau mandat de 5 ans.

Le président sortant, vainqueur du scrutin, le 24 avril, avec 58,54% de suffrages, face à Marine Le Pen, a été officiellement investi pour un second mandat, samedi dernier, 7 mai. Comme en 2017, l’essentiel de la cérémonie s’est déroulé à l’Élysée, dans la salle des fêtes en présence de Nicolas Sarkozy, François Hollande et 450 invités, puis dans les jardins du Palais de l’Elysée.

Emmanuel Macron a promis un mandat totalement différent du précédent, sous le signe de la protection de la planète et de la réconciliation des français.

Une vingtaine de coups de canon ont également été tirés depuis les Invalides. Mais contrairement à 2017, Emmanuel Macron n’a pas continué la journée par une remontée des Champs-Élysées ni par une réception à l’Hôtel de Ville de Paris.

A quelques semaines des élections législatives des 12 et 19 juin prochains, le nouveau président dont le parti politique s’appelle désormais « Renaissance », sait qu’il lui faudra une large majorité pour lui permettre de diriger la France avec beaucoup plus de marge de manœuvre que lors du premier quinquennat. Faute de quoi, les gilets jaunes et autres mouvements protestataires pourraient bien lui pourrir la vie.

J.-C.E à Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.