Co-Directeur LAB’ The Okwelians Cameroun, il parle de la genèse de cette plateforme originale, de ses domaines d’activités et du nouveau programme « Campus Chercheurs » lancé le 20 juin et dont l’appel à candidature se clôture le 21 juillet 2022. Lisez plutôt…

The Okwelians en action

Bonjour M. Jean-Jacques Moukoko. Vous êtes Co-Directeur LAB’ the Okwelians. Parlez-nous de The Okwelians et de votre rôle comme Co-Directeur LAB’.

Fondé en février 2020, The Okwelians est un Think Do Tank de femmes et d’hommes désireux de promouvoir une culture d’innovation sociale au Cameroun. Nous avons la conviction qu’en mettant en commun les expériences et les compétences de chacune et chacun dans un esprit constructif, ambitieux et bienveillant, nous pouvons contribuer positivement à transformer le Cameroun, l’Afrique et le monde. C’est dans l’innovation, la capacité de bien appréhender la complexité qui nous entoure et la solidarité que nous souhaitons ancrer notre action.

En s’appuyant sur nos valeurs que sont le Courage, l’Intégrité, la Solidarité, la Dignité et l’Humilité, notre souhait est de bâtir une communauté de leaders éthiques et responsables, engagés pour la transformation du Cameroun, de l’Afrique et du monde.

En tant que Co-Directeur LAB’, je suis notamment chargé de définir la programmation stratégique des activités de The LAB, piloter la mise en œuvre de la programmation par les équipes de recherche, suivre les partenariats institutionnels et les réseaux d’alliance avec les parties prenantes de ”The LAB”, aux niveaux national et international, d’élaborer le budget et enfin d’assurer la gestion des équipes et l’élaboration de la stratégie de développement des compétences et de recrutement.

Quels sont les principaux pôles d’activités de The Okwelians ?

The Okwelians compte deux pôles d’activités majeurs : le LAB’ et l’engagement HUB. Le LAB’ qui est le laboratoire, producteur, éditeur et diffuseur d’idées en actions de The Okwelians ayant pour activités principales (à) la production de notes, d’articles, de publications scientifiques et d’études, (b) l’organisation d’ateliers, causeries et conférences, (c) l’animation d’une plateforme digitale d’échanges et d’information ainsi que l’animation de groupes de travail dont la finalité est d’éclairer et/ou assister décideurs politiques, économiques, leaders d’opinion et acteurs de la société civile sur les grands enjeux du Cameroun.

Les principales thématiques de travail de The LaB’ sont la cohésion sociale, la transformation économique et la gouvernance publique. Le HUB qui est composé de 3 programmes d’excellence jeunesse ciblant des profils à très haut potentiel : The Okwelians Fellowship for Young Cameroonian Leaders. Ce programme rassemble les jeunes professionnels camerounais âgés de moins de 30 ans et détectés pour leur engagement fort dans la Cité et issus de tous horizons : public et privé, économique, scientifique, administratif, politique, culturel, sport, universitaire ou média. Ensuite The Okwelians 100’. Il s’agit d’un classement annuel qui valorise les meilleurs étudiants au Cameroun qui se distinguent par leur excellence académique. Enfin, The O’Teen Leadership Program. Ce programme cible les lycéen.ne.s et collégien.ne.s afin de les préparer aux enjeux personnels, académiques, professionnels et citoyens d’aujourd’hui et de demain en parfaite connaissance de leur histoire et culture.

On sait que la formation et la promotion de la jeunesse camerounaise sont au cœur du projet The Okwelians. Comment concrètement mesurer cet accompagnement au quotidien ?

Nous suivons un certain nombre d’indicateurs de performances clés de manière constante : nombre d’abonnés sur nos réseaux sociaux, le nombre de partenariats, le nombre de bénévoles, le trafic sur nos différentes plateformes digitales (blog, site web, réseaux sociaux, etc.), le nombre de jeunes formés, etc. Aujourd’hui, nous comptons plus de 300 jeunes formés via les programmes de The Okwelians.

Le LAB’ The Okwelians a lancé un nouveau programme « Campus Chercheurs », en juin dernier. De quoi s’agit-il ? Quels profils sont visés par ce programme ?

Campus Chercheurs est un cadre de réflexion avancée et critique réunissant des chercheurs de divers horizons autour d’une thématique précise, en vue de la production des savoirs théoriques et empiriques innovants, susceptibles d’influencer les pratiques et les politiques publiques, managériales, professionnelles et entrepreneuriales, en faveur d’un développement inclusif et durable. Pour cette première édition du programme, l’ambition de The Okwelians est triple : Inciter et outiller les jeunes chercheurs à la réflexion scientifique et prospective sur les défis que pose la croissance urbaine dans les villes camerounaises. Produire un savoir théorique susceptible de faire progresser la connaissance scientifique de la problématique urbaine au Cameroun. Contribuer à l’élaboration d’une vision de l’urbanisme durable. Campus Chercheurs rassemble des profils de jeunes chercheurs, universitaires et experts camerounais âgés de 40 ans au plus, engagés dans les laboratoires ou centres de recherches en faveur d’une contribution au développement inclusif et durable du Cameroun. Le programme se veut pluridisciplinaire et encourage les docteur.e.s / doctorant.e.s de divers domaines : géographes, sociologues, informaticiens, urbanistes, économistes, etc.

L’appel à candidature ouvert le 20 juin se clôture le 21 juillet 2022. Comment réagit le public cible à quelques jours de cette deadline ? C’est peut-être l’occasion de rappeler les conditions nécessaires à remplir pour candidater et participer à ce programme…

Le public est très enthousiaste et très curieux à l’idée de découvrir ce nouveau programme lancé par le LAB’The Okwelians. Le dossier de candidature doit être envoyé à l’adresse email team@theokwelians.com et comporter obligatoirement les 7 éléments ci-dessous :

  1. Un justificatif du niveau académique : fournir votre dernière attestation de réussite
  2. une preuve d’appartenance à une institution universitaire, organisation, etc. ;
  3. une lettre de motivation pour les activités du Campus ;  
  4. un projet de dix pages, décrivant le contexte de la recherche, la problématique soulevée, le cadre théorique, une brève revue de la littérature en lien avec le sujet choisi, la méthode de travail envisagée ;
  5. un CV détaillé ;  
  6. deux lettres de recommandation d’universitaires ou de chercheurs, sans lien de parenté avec le candidat, incluant leurs coordonnées complètes et reconnues pour leur compétence dans le domaine de recherche du candidat.
  7. Une copie de la carte nationale d’identité

« Habiter les villes camerounaises aujourd’hui et demain : Douala, Foumban, Rey Bouba », c’est la thématique de cette année qui fait écho à la problématique urbaine au Cameroun en adéquation avec l’ODD 11 des Nations Unies et l’Agenda 2063 de l’UA dans son objectif 7. Quelle est l’ambition de The Okwelians derrière ce programme qui apparaît assez original aux yeux de nombreux observateurs et comment va-t-il se déployer durant les trois jours ?

Pour The Okwelians, il s’agit de développer un cluster de jeunes chercheurs à haute valeur ajoutée pour le LAB’ et de renforcer son positionnement comme Think Do Tank champion en innovation sociale et catalyseur en matière de recherche et d’analyse autour des enjeux actuels et futurs, globaux et locaux que pose la transformation durable du Cameroun.

C’est donc in fine créer une communauté de chercheurs aux compétences pluridisciplinaires tout en encourageant l’intelligence collective, la collaboration et le renforcement des capacités individuelles. Le Campus Chercheurs se tiendra dans la ville de Douala pendant trois jours du 23 au 25 août 2022, au cours desquels les participants seront amenés à échanger sur des problématiques relatives aux enjeux urbains. Les différentes plénières se dérouleront autour de diverses thématiques sur la recherche scientifique et le développement urbain durable, la mobilité urbaine et rurale, la gouvernance urbaine et la décentralisation ou encore l’économie circulaire, instrument de transition écologique.

Toutes les productions issues des travaux de ce Campus contribueront à la rédaction d’un ouvrage collectif sur la problématique urbaine au Cameroun. Cet ouvrage collectif sera publié au mois de décembre 2022.

Merci M. Jean-Jacques Moukoko pour votre disponibilité et vos explications.

Réalisé en ligne par Jean-Célestin Edjangué

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.