L’ancien patron des impôts et des domaines, ancien ministre de l’Économie et des finances, ancien ministre des Affaires étrangères, a été nommé samedi dernier, 17 septembre, avec en toile de fond la présidentielle de 2024.

C’est le quatrième Premier ministre de Macky Sall, après Abdoul Mbaye (2012-2013), Aminata Touré (2013-2014) et Mahammed Dionne (2014-2019). Amadou Ba, 61 ans, ancien directeur général des impôts et des domaines, ancien Ministre des Affaires étrangères, responsable de l’Alliance pour la République, le parti du président Macky Sall, dans le département de Dakar, a été nommé le samedi 17 septembre 2022. Un poste que le même Macky Sall avait supprimé en 2019 avant de le rétablir en décembre 2021 dans l’attente des résultats des élections locales et législatives pour donner le nom de l’heureux élu.

Un choix de confiance ?

« Depuis plusieurs années, le président de la République a toujours eu confiance en moi. Et il n’a cessé de me signifier et de magnifier cette confiance », a déclaré le nouveau Premier Ministre après sa nomination. Quant au président Macky Sall, il s’est fendu en un post que certains qualifieraient de diplomatique. « Je remercie et félicite le gouvernement sortant pour son engagement et le travail de qualité accompli durant plus de 22 mois. De même, je félicite le Premier ministre @amadou_Ba_ pour cette nouvelle mission et lui souhaite plein succès. pic.twitter.com/Z4ZnRDI4bj — Macky Sall (@Macky_Sall) September 17, 2022 ».

La désignation d’Amadou Ba à la primature au Sénégal, fait déjà couler beaucoup d’encre, y compris au sein de la majorité présidentielle. Pour de nombreux observateurs, le nouveau PM à qui l’on prêtait des ambitions présidentielles, pourrait faire de l’ombre à Macky Sall qui doit faire face à une opposition non seulement requinquée après les bons résultats des derniers scrutins, mais aussi à une opinion publique qui lui est de moins en moins favorable. Du coup, il y a de vraies raisons de s’interroger sur la confiance dont parle Amadou Ba par rapport à Macky Sall. Les semaines à venir devraient permettre d’en avoir le cœur net.

Présidentielle 2024

Pour l’heure, on ne peut s’empêcher d’y penser. Amadou Ba est nommé dans un contexte politique difficile pour la majorité présidentielle, alors que l’opposition a progressé et marqué de points importants lors des derniers scrutins locaux et législatifs et dans l’optique de la présidentielle de 2024. Une échéance qui s’annonce passionnée, avec en ligne de mire le débat sur une éventuelle troisième candidature du chef de l’État, qui continue d’avancer, masquer, sur ses intentions réelles.

Une situation qui semble agacer l’ancienne Première ministre Aminata Traoré, pour qui il ne saurait y avoir de troisièmes mandats pour Macky Sall.

La Rédaction de Newsafrica24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.