C’est l’idée magique d’Alex Fredy Ngango, Camerounais d’origine, coordinateur de projets au sein de l’association Protagomix Crew, dans la capitale mondiale de la moutarde.

Prolonger la vie du vinyle, par le recyclage, en objet d’art. C’est possible. Le projet s’appelle Vie-Nyle défectueux détourné. L’idée, pour loufoque qu’elle puisse paraître, pour les non-initiés, vient d’Alex Fredy Ngango. Ce Camerounais d’origine a profité du confinement imposé par la crise sanitaire de la Covid, pour laisser libre cours à son imagination. « Suite à un tri de ma collection de vinyles pendant le confinement, je me suis interrogé sur le recyclage de mes disques aux microsillons défectueux », raconte Alex dont la rencontre puis la collaboration artistique avec des Street-artistes, en 2021, va lui permettre de matérialiser l’idée du recyclage des vinyles défectueux en œuvre d’art.

Le vinyle, une œuvre d’art

Écologie, pédagogie, créativité artistique

Ce concept génial s’appuie sur des ambitions tout aussi nobles : « Notre objectif est triple. D’abord écologique, pour sensibiliser à la démarche individuelle du recyclage en s’interrogeant sur comment donner une nouvelle vie à un objet abîmé ou désagrégé par le temps ? S’interroger sur sa réutilisation possible et réfléchir à sa potentielle transformation. Ensuite, pédagogique et culturel visant à transmettre un pan de l’histoire de la musique à travers la culture du vinyle, le Hip Hop et ses liens avec le Stree-art. Enfin, artistique pour développer sa créativité, s’approprier une technique artistique (peinture, collage, spray art) et donner naissance à une œuvre d’art (vinyle customisé) », explique encore M. Ngango.

Pour atteindre ces objectifs, l’association organise des prestations : stages destinés aux enfants à partir de 8 ans, aux ados et aux adultes comprenant une intervention et un atelier créatif avec un artiste plasticien ou un Stree-artiste (les associations, les centres sociaux, les MJC, les centres culturels, les médiathèques, les grandes écoles, les écoles primaires / élémentaires, les collèges, les lycées… Sont les structures visées). Les vinyles peints lors de ces ateliers peuvent être exposés au sein de la structure d’accueil en présence de l’artiste intervenant et des familles ; une exposition itinérante permettant de faire connaître au grand public la collection de vinyles peints par des artistes amateurs et professionnels ainsi que des street-artistes ; des séances musicales par le biais des DJ set « only vinyle » lors du vernissage ou du finissage de l’exposition itinérante. Cette dernière, après avoir tourné dans l’agglomération dijonnaise en 2021 et 2022, partira ensuite à Paris avant de prendre le grand large à l’international : Genève, Londres, New York, Cameroun…

Expo au Cellier de Clairvaux

L’exposition itinérante est actuellement au cellier de Clairvaux, à Dijon, jusqu’au 14 août prochain. Le vernissage a eu lieu le 03 août. Le Cellier de Clairvaux ou Petit-Clairvaux est un cellier cistercien de style gothique primitif, fondé par l’Abbaye de Clairvaux au XIIIᵉ siècle, dans le centre historique de Dijon en Côte-d’Or en Bourgogne-Franche-Comté.

À ce jour, la collection comporte 200 vinyles réalisés par 80 artistes régionaux et nationaux dont une dizaine de renommées internationale.

Par Jean-Célestin Edjangué à Dijon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.