Mise en bière, hier jeudi, à l’hôpital Pellegrin, la dépouille du jeune Camerounais, découvert mort à Bordeaux le Lac, fin juin, arrivera bientôt au pays natal.

Moment de recueillement de la communauté camerounaise en solidarité à la famille du défunt, le jeune Marcel Kinguè, 18 ans, découvert noyé à Bordeaux le lac, en juin dernier, alors qu’il allait faire du vélo par beau temps dans les parages. Les résultats de l’autopsie pour connaître les causes exactes de la mort du jeune Camerounais, n’étaient pas encore disponibles, lors de la veillée. Les présidents de la communauté camerounaise et celui de la diaspora ont mobilisé les compatriotes lors d’une grande veillée organisée le dimanche 03 juillet 2022 de 16 h à 23 h au 54 cours de l’Yser à Bordeaux. Marcel Kinguè est arrivé à Bordeaux, il y a moins d’un an et n’avait pas encore de situation stable. La communauté camerounaise de Bordeaux a donc fait preuve de solidarité pour la dépouille du défunt puisse être rapatriée au Cameroun et que sa famille, du côté de Bonatéki, puisse faire le deuil de Marcel Kinguè. Le corps ira bien au pays, comme annoncé par les deux présidents de la communauté et de la diaspora. La mise en bière de la dépouille de Marcel Kinguè a eu lieu ce jeudi 07 juillet 2022 à l’hôpital Pellegrin de Bordeaux, les obsèques, quant à elles, auront lieu à Douala au Cameroun, du 15 au 16 juillet.

J.-C.E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.