L’exposition, ouverte en avril dernier et jusqu’au 17 juillet, dans le cadre de la première saison culturelle du Cameroun dans la capitale hexagonale, accueille le Prix Goncourt des Lycéens 2020 pour des animations autour du livre.

Il y aura forcément foule, ce samedi, à partir de 15 h 00, au salon de lecture Jacques Kerchache, à la Route des chefferies, au Musée du quai Branly Jacques-Chirac. Et pour cause ! Djaïli Amadou Amal, Prix Goncourt des Lycéens 2020 avec « Les Impatientes », chez Emmanuelle Colas, livre paru au Cameroun sous le titre Munyal, les larmes de la patience (éd. Proximité, prix Orange du Livre en Afrique 2019), sera face au public en compagnie des deux éditeurs.

Écrire en Afrique 

Sa prestation en Master class de ce samedi, au musée du quai Branly, à Paris, se déroulera sous le thème : écrire en Afrique. « Djaïli Amadou Amal parlera de son engagement dans la littérature contemporaine africaine, de ses inspirations, de l’édition de ses ouvrages au Cameroun et en France, de la réception des œuvres dans ces différents pays, ainsi que des coéditions dans d’autres pays comme le Sénégal », indique la note d’information tenant lieu d’invitation pour la presse. Le document ajoute : « Elle parlera aussi de l’acte d’écrire lorsqu’on est Camerounaise, quand on vit au Cameroun, et du rôle et de la place de l’écriture dans une société contemporaine africaine… Les deux éditeurs parleront de l’édition des ouvrages de Djaïli Amadou Amal, simultanément au Cameroun et en France ».

Outre les interventions de Djaïli Amadou Amal, Emmanuelle Collas et François Nkeme (éditions Proximité), la modération de ce master class sera assurée par le blogueur et chroniqueur littéraire Reassi Ouabonzi.

Programme de l’après-midi :

– 15 h à la galerie jardin, visite guidée de l’exposition « Sur la route des chefferies du Cameroun. Du visible à l’invisible » en cours jusqu’au 17 juillet, visite conduite par Sylvain Djache Nzefa, commissaire général de l’exposition.

– 16 h – 17 h 45 au salon de lecture Jacques Kerchache : Master class « Écrire en Afrique » où Djaili qui partage son expérience de l’écriture.

– 17 h 45 – 18 h 45 à la librairie-boutique : dédicace du roman « Cœur du sahel ».

J.-C.E. à Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.