La rencontre s’est tenue jeudi dernier, 21 juillet à Abidjan, en présence de l’Ambassadeur Aly Touré, venu exposer sa vision du think tank « Cercle libéral ».

Moment inoubliable pour les jeunes libéraux ivoiriens rassemblés au sein de l’Organisation des jeunes libéraux de Côte d’Ivoire (OJLCI) dirigée par Drissa Ouattara, par ailleurs, vice-président de la jeunesse libérale africaine en charge de l’Afrique de l’Ouest. Jeudi dernier, 21 juillet 2022, ils se sont retrouvés au siège de la Fondation allemande Friedrich Naumann, à Abidjan-Cocody, pour évoquer leur option sociétale et politique. Pour ce faire, les jeunes pousses de l’OJLCI ont bénéficié pour cette rencontre de l’expertise de l’Ambassadeur Aly Touré, porte-parole et chargé des partenariats ainsi que de relations extérieures au think tank « Cercle libéral de Côte d’Ivoire » (CLCI). Prenant la parole au nom au nom du président du CLCI, l’Ambassadeur Mamadou Haïdara, SEM. Aly Touré a assuré le soutien du « Cercle libéral de Côte d’Ivoire » à l’Organisation des jeunes libéraux de Côte d’Ivoire (OJLCI), particulièrement à son président Drissa Ouattara, désigné vice-président au plan africain lors d’une assemblée de la jeunesse libérale à Dakar, au Sénégal. M. Aly Touré en a profité pour appeler au regroupement de tous les libéraux de Côte d’Ivoire (à savoir les organisations et les partis politiques libéraux), et a appelé de tous ses vœux la mise sur pied de l’Organisation des femmes libérales de Côte d’Ivoire et la promotion du « libéralisme à visage humain à partir de la gouvernance Ouattara qui est devenue une référence mondiale (réalisations de 2011 à nos jours) »

« L’ombre du président Alassane Ouattara »

« Le président de la République Alassane Ouattara est le vice-président de l’Internationale libérale. Moi-même, j’ai été le premier président du réseau libéral africain. Le ministre Sidi Tiémoko Touré a été le président de la jeunesse libérale africaine et le trésorier de l’Internationale libérale. Drissa Ouattara est le vice-président de la jeunesse libérale africaine en charge de l’Afrique de l’Ouest, l’Ambassadeur Mamadou Haïdara est le président du Cercle libéral de Côte d’Ivoire », a souligné Aly Touré, poursuivant : « Nous avons tous, à différents niveaux, occupé au plan continental des postes de responsabilités. Donc, vous voyez, il y a de la matière en Côte d’Ivoire (…) je suis là aujourd’hui devant vous avec plusieurs casquettes ». Et de marteler : « D’abord en tant que premier président du réseau libéral africain, puis en qualité de représentant de l’ambassadeur Haïdara, président du Cercle libéral de Côte d’Ivoire, enfin en tant que chargé des partenariats et des relations extérieures du Cercle ».

L’entraide et la promotion de la jeunesse

 Il ajoute : « Je tenais à venir aujourd’hui pour vous manifester mon soutien et celui du Cercle libéral de Côte d’Ivoire à notre frère Drissa. J’estime qu’entre libéraux, l’entraide doit être de mise. J’aimerais le féliciter pour son élection. Au moment où il allait à Dakar, je devais me rendre en Bulgarie pour représenter le RHDP et le cercle libéral de Côte d’Ivoire au 63ᵉ congrès de l’Internationale libérale qui était suivi du 75ᵉ anniversaire de cette organisation (…) ». Et de conclure : « Le monde appartient à la jeunesse et au niveau du Cercle libéral, nous en sommes conscients et nous travaillons avec les jeunes (…) Je me rends compte que la success story d’un libéralisme intégral qui a réussi, c’est Alassane Ouattara. En Afrique, les partis politiques qui ont pris le pouvoir, il y a en Côte d’Ivoire, au Sénégal, en Zambie et aux Seychelles. Vous remarquerez que quand vous faites le parcours de 2011 à aujourd’hui et quand vous voyez les réalisations du président Ouattara, il n’y a pas de débat ». Au moment où une nouvelle donne mondiale semble se mettre en place avec la guerre russo-ukrainienne, les jeunes libéraux ivoiriens ont du pain sur la planche pour apporter leur contribution dans l’édification de ce monde nouveau.

Par Jean-Célestin Edjangué

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.