Mme Vanusia Nogueira, Directrice Exécutive de l’Organisation Internationale du Café(OIC), reçue en audience Vendredi dernier, 12 aout 2022, à Londres (Royaume-Uni) par SEM Aly TOURE, Représentant Permanent de la Côte d’Ivoire auprès des Organisations Internationales des Produits de Base à Londres.

Les préparatifs de la prochaine session du Conseil de l’Organisation Internationale du Café (OIC) et de ses organes Subsidiaires qui se tiendront à Bogota-Colombie du 03 au 07 octobre 2022, vont bon train.

C’est en substance l’un des messages délivrés par Madame Vanusia Nogueira, Directrice Exécutive de l’Organisation Internationale du Café(OIC), reçue en audience vendredi dernier, 12 aout 2022, à Londres (Royaume-Uni) par SEM Aly TOURE, Représentant Permanent de la Côte d’Ivoire auprès des Organisations Internationales des Produits de Base à Londres. L’occasion, pour la Directrice Exécutive, accompagnée du Dr Denis Seudieu-Economiste en Chef de l’OIC, d’échanger avec l’Ambassadeur Aly Touré, sur le programme de travail de l’organisation pour l’année 2021/2022.

Elue Directrice Exécutive de l’OIC lors de la 131ᵉ session extraordinaire du Conseil de l’Organisation, les 9 et 10 février 2022, Mme Vanusia Nogueira, en a profité pour témoigner sa reconnaissance à la Côte d’Ivoire pour son soutien soutien.

 Un nouvel accord qui continue de faire parler

« Nous entrons dans une nouvelle ère de coopération avec le secteur privé grâce au tournant historique de cet accord international du café 2022« , avait déclaré la nouvelle Directrice Exécutive, la brésilienne Vanusia Nogueira, au sujet de l’accord signé début, ajoutant : « L’arrivée des plus grands noms et industriels mondiaux ainsi que des petits exploitants signifie que l’ensemble de la chaîne de valeur du café peut désormais relever les plus grands défis auxquels le secteur mondial est confronté d’une manière équitable pour tous. » Rien d’étonnant, dès lors, que ce nouveau texte ait été au centre des échanges entre les deux personnalités, la Côte d’Ivoire, 3ᵉ producteur en Afrique après l’Éthiopie et l’Ouganda, compte bien évidemment sur l’OIC pour la durabilité de l’économie caféière mondiale et l’amélioration des conditions de vie de ses producteurs.

Porte-parole des 25 pays producteurs de l’Organisation Interafricaine du Café(OIAC) au sein de l’OIC la Côte d’Ivoire entend favoriser et accentuer la coopération avec les 25 pays membres de l’OIAC sur les opportunités qu’offre le nouvel Accord International de l’OIC, dans l’optique de l’Assemblée Générale de cette organisation prévue du 14 au 18 novembre 2022 à Lomé, au Togo.

Par J.-C. Edjangué

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.