Sa nomination comme sélectionneur des Lions Indomptables de football, lundi dernier, à la place de Toni Conceçao, suscite beaucoup d’espoir au sein de la diaspora camerounaise.

« J’ai joué avec Rigo pendant 11 ans. C’était un capitaine rassembleur, très respecté dans le vestiaire et en dehors. Quand il y avait des problèmes, quand ça n’allait pas dans le groupe, il prenait la parole et tout le monde écoutait, puis le suivait. Il arrivait par son courage et son énergie à transcender le groupe, à toujours faire prendre conscience de ce que l’amour du maillot des Lions Indomptables et du drapeau de notre pays, l’image que nous représentons de la patrie, devaient passer avant tout le reste. Il nous disait que si quelqu’un doit mourir sur le terrain pour le Cameroun, il meurt avec les honneurs sur le champ de bataille ».

Meneur d’hommes

Le témoignage est d’Eric Djemba Djemba, l’ancien Lion qui vit à Manchester et que nous avons joint au téléphone depuis le Cameroun où il séjourne. Il ajoute, à propos de son ex-coéquipier aujourd’hui sélectionneur : « Avec l’équipe nationale comme dans la vie quotidienne, Rigo respire la vie, transmet l’envie de gagner et la joie de vivre. Je suis très content de sa nomination ». Le meneur d’homme, distillateur d’énergie et de bonne humeur, distributeur de la hargne de vaincre, même quand on le croit à l’antichambre de la mort, comme en 2016, finit toujours, tel un phénix, de renaître. Et de quelle manière… Nul doute, ce Song a quelque chose de quasi spirituel, qui dépasse l’entendement, d’inaudible pour les non- initiés : « Rigo est quelqu’un qui a marqué de son empreinte, partout où il est passé. C’est le plus capé des Lions Indomptables de football, avec 137 sélections ; ça résume tout. Je suis très content de sa nomination comme sélectionneur de l’équipe fanion du sport roi. Tout le monde l’attend sur les résultats. J’espère qu’avec son complice Kala, avec qui il a formé la charnière centrale pendant de longues années et le reste du staff, ils donneront satisfaction. L’espoir est là, il faut maintenant le matérialiser. Et pour ça, il n’y a pas mieux que les résultats », affirme encore Eric Djemba Djemba, conscient qu’on juge un maçon au pied du mur.

Adepte du vivre ensemble

Un autre camerounais de la diaspora peut se targuer d’avoir des liens privilégiés avec « Magnan ». C’est le célèbre couturier du 69 rue Meslay, dans le 3ᵉ arrondissement de Paris, et de la rue Daguerre, dans le 14ème. Il habille notamment les grands noms africains et internationaux de sports depuis vingt ans, puisqu’il a ouvert sa première boutique en 2012, dans la capitale hexagonale. Spécialiste du prêt-à-porter, mesure et demi-mesure pour hommes, c’est chez lui que l’ancien capitaine et désormais sélectionneur des Lions Indomptables de football, s’habille. « Je connais Rigo depuis près de 3 ans. J’ai fait sa connaissance par l’intermédiaire d’une amie. Je l’ai reçu avec tous les honneurs, et ça l’a beaucoup touché. Et quand il a vu mon travail, il a tout de suite promis de m’aider, de m’accompagner. Depuis, j’habille également son fils », confie Nicolas Massing, une signature dans le monde de couture à Paris. Il a surtout découvert un cœur d’artichaut, derrière le sportif, le capitaine et félin, une personnalité avec des qualités humaines exceptionnelles : « C’est un homme attentionné, quelqu’un qui est profondément pacifique, qui aime le vivre ensemble. Rigo est très sociable et profondément attaché à la paix. C’est un vrai patriote qui défend la nation camerounaise partout où c’est nécessaire. Pour lui, rien n’est au-dessus du Cameroun. Je suis particulièrement content qu’il ait été choisi pour devenir le nouveau sélectionneur de l’équipe nationale du football du Cameroun », indique-t-il. Quant à Rigobert Song, qui a arrêté sa carrière de joueur en août 2010, avant de devenir entraîneur des Lions indomptables U-23, il a déclaré lors de sa première sortie médiatique depuis sa nomination : “Mon staff et moi avons besoin du soutien et des prières des millions de camerounais pour écrire de nouvelles pages de la mythique histoire des Lions Indomptables.” Gageons que ce ne sera pas de trop. Meneur d’homme, il doit montrer qu’il est aussi un bon sélectionneur.

Par Jean-Célestin Edjangué

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.